vallee-de-roya-geographie

La Vallée de la Roya : Un aperçu historique

Au fil des siècles, cette vallée a connu maintes péripéties. Les divers villages qui ont été construits tout au long de la Roya ont tantôt appartenu à la Provence, au Comté de Nice, administrés à partir de 1388 par le Duc de Savoie, bientôt roi de Piémont-Sardaigne.

Lors du rattachement du Comté de Nice à la France en 1860, les villages de Tende et La Brigue restent italiens alors que la moyenne vallée devient française. Il faut attendre le 12 Octobre 1947 après la deuxième guerre mondiale, suite à un référendum pour voir Tende et La Brigue rattachés à la France et lui donner ses frontières actuelles.

L’économie traditionnelle qui a prévalu jusqu’à la révolution industrielle était fondée sur l’agriculture et l’élevage (essentiellement d’ovins), donnant lieu à des échanges commerciaux avec le littoral et la plaine du Pô.

En prêtant attention, vous découvrirez un peu partout des murettes construites sur le flanc des montagnes, qui témoignent de la culture en terrasse de différents produits : blé, seigle, ou même des vignes sur les adrets bien ensoleillés.

De petites maisons en pierres sèches (« les ciabots ») permettaient d’entreposer les outils et le cas échéant de passer quelques jours à travailler sur place.

De nombreux alpages d’altitude (entre 1500 et 2500 mètres) permettaient aux bergers de faire paître leurs bêtes pendant la saison d’été. L’hiver ceux-ci descendaient dans des régions plus clémentes : environs de Nice, de Grasse, de Cannes, dans la plaine de la Crau ou encore en Ligurie.

De nos jours encore vous rencontrerez des troupeaux de moutons ou de vaches, et des agriculteurs apportent le fruit de leur travail sur les marchés de la région (fraises, mûres et pommes notamment)

Comme dans beaucoup d’autres régions les gens de la vallée parlent encore un dialecte avec néanmoins des variantes d’un village à l’autre.